Enseignement spécialisé…

la situation

Charlotte* a 10 ans. Elle rencontre des difficultés dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Son histoire avec l’école publique est devenue douloureuse depuis que ses difficultés de lecture l’ont mise en marge de ses camarades de classe. Malgré des mesures de soutien apportées au sein de l’école et une mesure de redoublement, Charlotte n’arrivait plus à suivre le rythme de la classe, chaque évaluation devenant une source d’angoisse – voire de crises – pour elle. Cette situation a également détérioré la dynamique familiale en générant de grandes tensions à la maison.

Son orientation dans une structure d’enseignement spécialisé a été décidée d’un commun accord entre les parents, l’autorité scolaire et les autorités étatiques compétentes. Elle est ainsi scolarisée dans une institution privée spécialisée subventionnée qui accueille des élèves des cycles élémentaire et moyen, en situation de difficulté et/ou d’échec scolaire. Charlotte va mieux. Les troubles du comportement liés à l’estime de soi et les crises ont nettement diminué. L’ambiance familiale a évolué aussi: elle est beaucoup plus détendue et de fait plus propice à la bonne évolution des apprentissages de Charlotte.